L’opération de la cellulite liposuccion

Avant l’opération, les patients devront passer des tests de santé pour s’assurer qu’ils sont aptes à la chirurgie.
Les recommandations suivantes peuvent être faites.
Les personnes qui consomment régulièrement de l’aspirine et des anti-inflammatoires doivent cesser de les prendre au moins 2 semaines avant la chirurgie.
Les femmes peuvent être invitées à arrêter de prendre la pilule contraceptive.
Les patients anémiques peuvent être invités à prendre des suppléments de fer.
La personne devra signer un formulaire de consentement. Cela confirme qu’ils sont pleinement conscients des risques, des avantages et des alternatives possibles à la procédure.
Pendant l’opération
La procédure prend environ 1-4 heures.
Les patients peuvent recevoir une anesthésie générale avant la procédure, qui peut durer de 1 à 4 heures.
Une épidurale peut être utilisée pour des traitements sur le bas du corps. Dans ce cas, l’anesthésique est injecté dans l’espace épidural entourant la dure-mère ou le sac rempli de liquide, autour de la colonne vertébrale. Cela engourdit partiellement l’abdomen et les jambes.
Un anesthésique local peut être utilisé lorsque la liposuccion cellulite est effectuée sur de très petites surfaces.
Si le patient n’a besoin que d’une anesthésie locale, il peut être demandé au patient de se lever pendant la procédure pour assurer une élimination adéquate de la graisse.
Il existe un certain nombre de techniques de liposuccion.
Liposuccion par tumescence: plusieurs litres d’une solution saline contenant un anesthésique local (lidocaïne) et un vaisseau constricteur (épinéphrine) sont pompés sous la peau dans la zone à aspirer. La graisse est aspirée ou aspirée à travers de petits tubes d’aspiration. C’est la forme la plus populaire de liposuccion.
Liposuccion à sec: Aucun liquide n’est injecté avant que la graisse soit enlevée. Cette méthode est rarement utilisée aujourd’hui. Le risque de contusion et de saignement est plus élevé.
Liposuccion assistée par ultrasons (UAL): Également appelée liposuccion à ultrasons, la canule est alimentée aux ultrasons. Cela fait fondre la graisse au contact. Les vibrations ultrasonores font éclater les parois des cellules graisseuses. Cela émulsionne ou liquéfie la graisse, ce qui facilite son aspiration. Cette méthode convient aux zones fibreuses, telles que le sein, le dos et les zones où la liposuccion a déjà été pratiquée.
Après la liposuccion par ultrasons, une liposuccion assistée par succion est effectuée pour éliminer la graisse liquéfiée.
Liposuccion assistée (PAS): Également appelée liposuccion motorisée, la PAS utilise une canule spécialisée dotée d’un système mécanisé qui se déplace rapidement, ce qui permet au chirurgien de retirer plus facilement la graisse.
Lipolyse assistée par laser (LAL): Également connue sous le nom de lipo guidée par laser, cette procédure nécessite l’utilisation d’un fluide tumescent. Il s’agit d’une procédure moins invasive et sanglante que la méthode de liposuccion traditionnelle pour éliminer les graisses. Un petit tube est inséré dans une petite incision pour délivrer de l’énergie laser et de la chaleur dans la graisse sous la peau.
Après l’opération, le chirurgien peut laisser les incisions ouvertes afin que l’excès de liquide et de sang puisse s’écouler du corps.